Dälek : Asphalt For Eden - La chronique par Mimi The Hedgehog

par Gabz ADN

Bueno, je me présente, moi c’est Mimi...
un chômeur insignifiant qui fait de temps en temps de la musique électronique qu’on trouve sympa ; mais chiante.
(peut être à l’image de son compositeur ?)

Pas plus tard qu’il y pas longtemps, ADN m’a demandé de faire une chronique sur le dernier album de Dälek (prononcé day-é-lek par les puristes) « Asphalt for Eden » sorti sur le label Profound Lore.

Track Listing for “Asphalt For Eden”
1. Shattered
2. Guaranteed Struggle
3. Masked Laughter (Nothing’s Left)
4. Critical
5. 6dB
6. Control
7. It Just Is

Alors pour commencer, je précise :
je suis une brèle en anglais,
j’ai pas eu la moyenne à mon exam’ sur le « Savoir du Hip-Hop et des cultures urbaines »,
j’ai pas trouvé les lyrics de ce dernier album,
je suis un adepte de la blague nulle...

Bref... voilà une chronique qui va se placer sous le signe de la subjectivité la plus totale et un certain manque de rigueur journalistique... qui se placera plus dans un « écoutez ce groupe, c’est de la balle ! », que dans « la thématique abordée dans cette track à 2 minutes 30 entre en résonance avec les patati et les patata des blablabli et des gnagnagna... ».
Bien que je sois friand de ce genre d’articles... et ben j’suis ben n’incapable d’en écrire... Ceci étant dit, allons-y !

Alors ? Pourquoi c’est cool quand Dälek sort un nouvel opus ?

Et bien à l’heure de hégémonie de la Trap qui vocodise et auto-tune le flow à outrance (ouais c’est marrant au début mais franchement les gars... stop à la fin !), à l’heure des instrus, qui même si il faut bien l’admettre, sont de plus en plus de qualitay (là je pense notamment à Run the jewels qui ont vraiment soufflé un vent de fresh-eur ces derniers temps), Dalëk a pour lui de donner à son Hip-Hop une certaine profondeur, une ambiance sombre, délicate et très particulière...

Mais d’abord qui sont ces gens ? (oulala, c’est gravement éparpillé comme chronique...).

A la base le groupe est composé de MC Dälek, Oktopus le producteur (qui officie désormais dans l’excellent groupe de spoken-words indus dark ambiant hip-hop de l’apocalypse Numbers Not Names), et DJ Still (qui officie lui même sous son nom Hsi-Chang Lin en mode abstract, trip-hop de bonne aloi).
Aujourd’hui c’est Mike Manteca qui fait l’bruit et rEK qui le turntablise … et cela reste tout à fait fidèle à l’esprit des débuts !

Dälek c’est aussi un label, DEADVERSE, dans lequel IconeAClass, le turbulent Oddatee et bien d’autres nous offrent un bon aperçu de ce que le Hip-Hop alternatif peut apporter...

Bien... sinon musicalement qu’est ce que ça sonne ?

C’est bruitiste mais plein de finesse, c’est sombre mais aérien, c’est suave mais sec... Dälek c’est un oxymore à lui tout seul (ouah j’ai réussi à placer « oxymore ») !
C’est un son sans concession, il y a de la distorsion et de la reverb, le beat est parfois noyé dans une espèce de nappe Lo-fi entre l’angoisse et la transcendance (wouah ça va loin là...).

C’est un hip-hop super bien composé, les morceaux sont longs mais on ne s’ennuie jamais, il y a une narration tout à fait originale dans certaines tracks, où le flow du MC laisse la place à de grandes envolées d’instru planante et ténébreuse... bref c’est chiadé !!!

Au niveau des textes... et bien si comme moi vous êtes une brèle en anglais mais que vous voulez quand même savoir ce qui se trame avec un google trad à coté des lyrics...Il faut s’accrocher mais on est pas déçu... C’est du Hip-Hop engagé les gens !!! Il y a tout ce qu’on peut attendre des textes conscients.
Au delà du coté tranche de vie, il y a des thématiques liées aux discriminations, aux violences policières, à la critique des médias, à la place de la religion dans la société américaine... il y a même des références à K. Marx... (enfin là je parle plus des albums précédents mais bon... )
De plus c’est vraiment un groupe qui a toujours réussi à sortir son œuvre dans une approche Do It Yourself, en dehors du business de la musique formatée...
Du son original au service de textes profonds en toute indépendance pour résumer ! Du très bon !!!

Ah oui ! Si jamais l’occasion d’aller les voir arrive... n’hésitez surtout pas !
Dälek c’est de la musique de live... c’est LE groupe qui m’a réconcilié avec le hip-hop justement grâce à leur prestations scéniques, j’étais hypnotisé par ce son à mi-chemin entre le bourrin et le psychédélique, le tout dans une ambiance East-Coast que mon coté auditeur de HxC New-yorkais n’a pas pu renier.

Ils ont une discographie conséquente, si jamais vous voulez du son qui sort des sentiers battus, écoutez-la, ça en vaut la peine.

Voir en ligne : https://www.facebook.com/dalekmusic/

P.-S.

Pour écouter les productions de notre estimé rédacteur :
https://soundcloud.com/mimi-the-hedgehog

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mentions Fécales - Contact - Flux RSS - - Site réalisé par Webga